T2Ji5jgR7-SrTPmPYQW6Esv4W-c

Pas lassées par mes images de mon séjour marocain? Alors on continue

Aujourd'hui je vous emmène dans le quartier des tanneurs. Après un périple dans le souk arabe puis juif nous voilà arrivés! 

Les tanneurs de Marrakech ont fait leur apparition depuis la fondation de la ville en 1062, le tannage des peaux et la production de produits en cuir sont restés jusqu’aux nos jours une activité économique importante.  Certains travailleurs estiment que les tanneries sont habitées par les esprits des démons. Les artisans retirent d’abord les cheveux sur les peaux. La légende voudrait que les tanneurs soient les descendants des démons qui vivaient sous le règne du roi des ombres, il les condamnait  ainsi pour manquement à ses règles.

Des techniques datant de l’époque médiévale subsistent encore dans les tanneries de Marrakech. Aujourd’hui, comme avant, le processus traditionnel du tannage utilise un mélange fort de liquides organiques (urine de vache, fientes de pigeon et acides) dans lequel des peaux d’animaux sont nettoyés et travaillés en les rendant imputrescibles, souples et résistantes. Des hommes à moitié nus, debout jusqu’aux genoux dans des cuves d’argile, nettoient les peaux avant de les remettre dans d’autres  bassins de coloration.

teinte des tissus dans le quartier des tanneurs à Marrakech

Des produits traditionnels sont employés pour teindre les peaux. Du rouge à base de coquelicot, de garance ou de cochenille, de l’orange à base de henné, du bleu à partir de la pierre d’indigo ou de cobalt et du vert à base de menthe sauvage. . L’huile d’olive est ensuite ajoutée pour rendre le cuir brillant. Les cuves utilisées pour teindre les peaux sont tenus couverts pendant la journée pour éviter la lumière du soleil de Marrakech d’affecter le processus

es tanneries de Marrakech, qui sont situées dans le quartier de Bab Debbagh, à 15 minutes à pied de la place principale Djemaa el-Fna, alimentent les souks de la médina. Le cuir venant des peaux de moutons et de chèvres est vendu aux artisans qui le transforment en babouches marocaines, portefeuilles, ceintures ou poufs, tandis que  la peau de Vache et de chameau est réservée à la fabrication d’articles plus grands.

Le quartier des tanneurs rappelle pourquoi le terme « Maroquinerie » trouve son étymologie directe dans Maroc, pays où le travail du cuir est très perfectionné.

Pour faire la visite le gardien nous a donné de petits bouquets de menthe, les anciennes cuves étaient rondes les nouvelles carrées Il nous explique que pour faire une peau de qualité il faut 40 jours de travail de tannage! Ensuite vient le travail de teinture! Tout se fait avec des produits naturels, aucun produit chimique et du coup aucune odeur forte de cuir dans leurs articles et une souplesse extraordinaire des peaux! 

20200227_123920

20200227_124403

20200227_124414

20200227_124417

20200227_124431 

20200227_124526 

Une fois la visite terminée le gardien nous a conduit jusqu'à la boutique de la coopérative où le travail de ces hommes et de ces femmes. Des tapis colorés

20200227_131830 

Des poufs d'une légèreté incroyable

20200227_132054

Encore des tentures tissées

20200227_132100

Des tenues traditionnelles

20200227_132108

Des sacs 

20200227_132141

Des poteries

20200227_132150 

Des blousons pour hommes

20200227_132157

et pour femmes! Mon mari m'a offert un de ces blousons en agneau, d'une souplesse et d'une légèreté époustouflante! Un confort génial! Je suis ravie! Pardon mais certaines photos sont floues!!

20200227_132206 

Des babouches d'une superbe qualité mais très chères! Enfin chères est relatif quand on pense au travail réalisé!!

20200227_132731

 

La prochaine fois je vous emmène faire la balade des 3 vallées!!

a plus tard

105566330

signature lamanuelle